Les rues

Aller en bas

Les rues

Message par Helian Liadon le Dim 6 Fév - 23:37

Comment dans toute ville qui se respecte, les rues des bas-fonds d'Isinia sont toujours bouillantes d'activité, du marché aux vols, en passant par les assassinats, la contrebande, et toutes les activités illégales habituelles à ce genre de milieu.
Il arrive parfois que les gardes fassent une descente dans une partie un peu trop turbulente, et il n'est pas rare que des Inquisiteurs s'y promènent, à la recherche de "démons" dissimulés dans la ville...

_________________

Oí ashalun he Shramia... he Naz'Dar Shramia.

Irgandes, Mage Drow


Spoiler:






avatar
Helian Liadon
Légende
Légende

Messages : 566
Date d'inscription : 22/06/2010
Localisation : à Isinia

Fiche Technique
Nom: Helian Liadon
Race: Fils du Vent
Classe: Assassin

Voir le profil de l'utilisateur http://shramia.forumsrpg.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rues

Message par Helian Liadon le Lun 7 Fév - 9:46

Helian se promenait dans les rues des bas-fonds d'Isinia, tel un fantôme errant. C'était la nuit, aussi les rues n'étaient-elles pas aussi remplies qu'à l'habitude. Cependant, quelques marchands avaient encore leurs échoppes ouvertes, et ce n'étaient pas les plus recommandables.
Cependant, dès que l'on observait les petites ruelles sombres et discrètes, on apercevait mieux le véritable visage de ce quartier. Des prostituées volant leurs clients, du racket, des vols, des vengeances, des viols, des meurtres, des assassinats, ... Dès le coucher du soleil, les bas-fonds d'Isinia s'activaient de leurs occupations habituelles.
Lui se promenait dans une rue plutôt large, où gambadaient joyeusement des gamins excités. Ils jouaient aux gardes et aux voleurs. L'un d'eux, dans sa course, heurta soudainement Helian, et voulut reprendre sa course. La main du Loup Noir attrapa soudainement le garçon à la gorge.
- Ma bourse.
- Que ... Que voulez-vous dire ?
- Ne joue pas au plus fin avec moi.
Le garçon hésita, puis, lorsque la pression sur sa gorge se fit plus forte, tendit avec difficulté la bourse qu'il venait de subtiliser.
- Va. Et la prochaine fois, ne te fais pas prendre...
Le garçon s'enfuit en courant, aussi vite qu'il le pût.

Helian reprit son errance, remettant sa bourse à sa place.
- Attends !
Une voix impérieuse venait de résonner derrière lui. Il se retourna.
Un homme de grande stature, atteignant probablement les 1m90, se tenait devant lui, dans son armure lourde de plates noire. Son casque à l'ancienne, couvrant sa tête entière, exceptés une ligne passant par les yeux, coupée par une autre découvrant le nez. En haut du casque se trouvait une crête rouge ressemblant fortement et volontairement à une crinière, et, à l'endroit qui couvrait le front, se trouvait le soleil blanc. L'emblème du culte de la lumière. Une arme se trouvait dans son dos, tenue par un fil de cuir passant sur le plastron de l'armure. Sûrement une épée bâtarde.
Un Inquisiteur. Et pas n'importe lequel. Aldorian Lunar, l'Inquisiteur de la Compagnie Écarlate. Et ce régiment de chasseurs de sorcières était le plus fameux d'entre eux. Elle se nommait ainsi en raison du sang de "démons" qu'elle avait fait coulé. Ce nom lui allait à merveille.
- Livre de la Lumière, chapitre 1, paragraphe 11, alinéa 3 : "Les Drows sont des créatures diaboliques et doivent être traitées comme tel".

Helian prit un air d'incompréhension totale.
- Je vous demande pardon ?
- Livre de la Lumière, chapitre 1, paragraphe 2, alinéa 1 : "Pour cette raison, toutes les créatures diaboliques doivent être exterminées".

L'Inquisiteur sortit son épée bâtarde de son fourreau.
Raté, il avait dû voir sa main lorsqu'il avait arrêté le gosse.
Helian dégaina son arme. Reconnaissable entre mille. Rapière. Unique dans le monde. Une lame fine et non tranchante, vouée à blesser par la pointe. Mais souple, légère et rapide comme nulle autre. Sur la lame était gravé un nom. Celui de son créateur. Ushora Keni, un drow, et le plus grand forgeron qui exite. Et la lame avait été faite sur mesure. Elle brillait d'un éclat obscur.
- Alors vous êtes le Loup Noir. Raison de plus pour vous éliminer.
- À vous l'honneur...
Puis il ajouta :
- D'essayer.

Lunar sortit une sphère de sa poche et la lança sur le sol, où elle se brisa avec fracas, laissant s'échapper une fumée rouge montant bien haut. Liadon jura. La garde était alertée. Il allait devoir faire vite.
Sans autre forme de procès, l'Inquisiteur se rua sur lui et porta un puissant coup de taille. Le Loup Noir l'esquiva d'une roulade, puis se propulsa vers le haut pour porter un coup de pied à la tête de son adversiare. Qui n'était déjà plus là. En voyant Liadon esquiver, il avait reculé d'un pas, prévoyant l'attaque.
Helian sourit. Enfin un adversaire compétent.
Ce dernier porta à nouveau une attaque, plus rapide. Helian l'esquiva, sans pour autant repasser à l'offensive. D'autres suivirent, plus rapides encore. Tous furent esquivés. Un bruit de cavalcade se fit entendre. Les gardes arrivaient. Il fallait se dépêcher...
Aldorian porta encore quelques coups, que Liadon esquiva. Ce fichu Inquisiteur ne le laissait pas attaquer...
Les gardes surgirent et les encerclèrent, gardant une distance de sécurité. Helian recula sous les assauts de l'Inquisiteur, jusqu'à se retrouver à près d'un mètre de distance d'une maison.
Les gardes suivirent le mouvement, gardant la même distance. Il était acculé.
Helian aperçut non loin un pigeon, portant une lettre lui semblait-il.
Soudain, Lunar porta un puissant coup vertical, du haut vers le bas. Mais Helian était prêt. De sa lame, il détourna doucement mais inévitablement la lame de l'épée bâtarde sur le côté, déviant ainsi suffisamment le coup porté. Dans le même mouvement, il se mit à tournoyer sur lui-même, et, dans un éclair, Rapière fusa, telle un éclair, brillant soudainement d'une lueur sombre. Elle traversa l'acier de l'armure, la chair de l'Inquisiteur, et son coeur, aussi facilement que s'ils avaient été du beurre. La rune perforante de Rapière avait servi, une fois de plus. Helian retira doucement sa lame.
Les gardes ébahis ne réagirent pas. Sauf l'un d'entre eux qui chargea en courant, comme un dément.
Rapière traversa sa tête comme elle avait traversé l'Inquisiteur.
Les gardes semblèrent soudain sortir de leur torpeur alors que Liadon une fois avoir retiré à nouveau sa lame, finissait de lire le message que venait de lui apporter le pigeon s'étant posé sur son bras sitôt le garde tué.
Aussitôt, le Loup Noir escalada vivement le toit de la maison, se mettant ainsi hors d'atteinte.
- À la prochaine mes amis !
Et, sautant de toits en toits, il disparut dans l'ombre.

Assis sur le faîte de la grande tour de la Grande Cathédrale d'Isinia, Helian observait le soleil se lever. Dans sa main se tenait un papier déplié comportant cet unique vers écrit à l'encre noire : "L'aube éclaire le loup des sommets".
Au loin, l'astre, drapé de rouge reprenait sa course habituelle dans les cieux. Les pâles rayon de l'aube atteignaient peu à peu la ville, la transformant en mystérieuse ville onirique.
Helian observa tout ce spectacle quelque temps, puis se concentra pour recevoir le message télépathique qui lui était adressé.
- De Dragon Noir à Loup Noir, êtes-vous en position ?
- Ici Loup Noir, je suis prêt.
- Nous avons entendu parler d'un éthéré surnommé le Gardien, renseignez-vous à son sujet.
Liadon soupira.
- Compris.
- Quelque chose à signaler ?
- Oui. Aldorian Lunar est mort.
- Bien joué.
- Merci. Des nouvelles de l'archipel ?
- En effet. Une contre-attaque contre la flotte haut-elfe est en cours de préparation, en secret.
- Je vois. Je verrai ce que je peux faire.
- Parfait. Bonne chance Loup Noir.
- Merci. À vous aussi.
La connexion s'interrompit.
Helian regarda une dernière fois le soleil. Il était déjà levé.

Il était temps de passer à l'action.

- Et où le chercher ?
- Un peu partout. L'homme que je cherche est un Éthéré après tout. Ce peuple a toujours été bien vu des autres. Il devrait même pouvoir se trouver à Lonimar, mais s'il y est, nous sommes mal parti pour le trouver au besoin. Enfin, pour l'instant, contentez-vous de collecter des informations sur lui.
- Compris.
Une bourse changea de main, et Helian sortit de la ruelle sombre.
Et voilà.
Il venait de demander à deux organisations de le renseigner sur le compte de cet éthéré. Une discrète et l'autre ... moins. Si l'homme remarquait qu'il était recherché, il allait de toute évidence chercher à contacter celui qui le cherchait. Ce qui serait plutôt utile s'il avait besoin d'entrer en contact avec l'Éthéré.
Après, les espions pourraient aussi s'occuper de collecter des informations sur sa personne, ses capacités, ses occupations, sa famille, ses relations avec sa patrie, etc...

Son surnom et sa race. Voilà tout ce qu'il savait pour l'instant sur sa "cible". C'était bien peu pour faire des recherches convenables mais il avait connu plus difficile. Il s'en accommoderait bien.
En attendant, lui devrait attendre les nouvelles des organisations. Rester passif ? Hors de question.
Il pourrait aller aider les Drows en semant le désordre parmi les Hauts-Elfes, mais pour l'instant il était chez les Kentans, et il n'avait pas l'intention de partir tout de suite, alors autant s'occuper sur place, à Isinia.
Eh bien, il n'avait qu'à y chercher l'éthéré lui-même. Cette idée le fit sourire. Il connaissait plutôt bien les bas-fonds de la "ville sainte", mais comme il se doutait que si jamais l'éthéré y mettait les pieds, ce serait dans le quartier noble, il aller au devant du danger.
Une fois de plus.
Car le quartier noble était bien plus surveillé, et il y avait des chances qu'il se fasse remarquer, surtout qu'il devait couvrir entièrement son corps pour que personne ne remarque ses origines peu appréciées dans cette capitale non dépourvue de gardes.
D'autant que la garde allait être renforcé à cause de la mort de l'Inquisiteur de la Compagnie Écarlate.
Voilà qui fournirait du divertissement...

_________________

Oí ashalun he Shramia... he Naz'Dar Shramia.

Irgandes, Mage Drow


Spoiler:






avatar
Helian Liadon
Légende
Légende

Messages : 566
Date d'inscription : 22/06/2010
Localisation : à Isinia

Fiche Technique
Nom: Helian Liadon
Race: Fils du Vent
Classe: Assassin

Voir le profil de l'utilisateur http://shramia.forumsrpg.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rues

Message par Cassandra le Sam 25 Juin - 5:02

Cassandra s'affala contre un mur, éssouflée par sa course.
Mais qu'est ce que ces gens étaient venus faire ici ?!
Elle les avait à tous les coups fait tomber dans les mains des gardes...
La vampire se leva, retournant sur ses pas. Mais s'arrêta d'un coup.
Réfléchis un peu pour une fois! Si tu y vas tu te feras tuée vite fait bien fait.
Et bien sûr, il n'était pas question de se faire tuer avant d'avoir tuer ce misérable Kolher.

Cassie regarda autour d'elle, se rassayant doucement, adossée contre un des murs en piteux état.
La Lune éclairait doucement la lugubre rue, et elle pensa aux deux morts qu'elle avait fait. Ils ne rentraraient pas chez eux ce soir là... Puis les deux étrangers lui revinrent en tête.
Suffit!
Il fallait trouver une cachette, avant que les foules débarquent dans les rues... Ou qu'un garde la trouve.

Elle erra dans les rues encore quelques heures, se perdant de plus en plus. Le Soleil se lèverait dans deux heures à peine, et dans deux heures... Elle aurait de gros soucis.
Cassandra entendit quelqu'un arriver. Vite, elle regarda autour d'elle. Aucune cachette n'était assez grande pour l'acceuillir... Ou pour ne pas la tuer ?
Pensant à toute allure, prise de panique, le sang qu'elle avait bu était encore très présent dans son organisme...
Sur ce, se concentrant aussi fort que possible sur ce qu'elle voulait devenir... La vampire se transforma en minou innofensif.

Elle allait croiser la personne, passer son chemin, et... Et quoi ?
Cassandra coura aussi vite qu'elle le pouvait ( en tant que chat... ). Mais lorsqu'elle arriva au niveau de cette mysterieuse personne... Celle-ci l'attrapa.

La jeune femme ricana lorsque Cassandra essaya de la griffer.
Elle leva le chat à la hauteur de sa tête.
- Salut Cassie'.

Cassandra pencha la tête sur le côté. Mais qui était cette personne ? ... Elle lui disait quelque chose ...
Bah, ca devait être une amie... Ou elle ne l'aurait sûrement pas appellé comme cela. Dans le cas contraire, elle finirait en saucisson.
Apétissant...
Les mains de sa kidnappeuse trésaillirent.
- Bon, il va falloir retrouver tes affaires, j'imagine...
Sûrement en voyant les yeux d'émeraude plissés, la jeune femme reprit.
- J'ai vécu une de tes tranformations. Et je me souviens surtout des inconvéniants...
Vécu une des ses transformations ? ...
Mais bien sûr! Lenne ! Comment ai-je pût l'oublier ?

Une fois les affaires récupérées, Lenne les transporta, elle et ses affaires, dans une petite maison.
Une petite lumière tamisée éclairait la pièce, marquant l'ombre de l'humaine sur le sol en pin.
- Bon, tu redeviens normale quand tu veux, miss vampire.
- Lenne... Contente de te revoir. Que fais tu ici ?
- J'avais envie de me poser un peu. Heureuse que mon frère n'est pas là pour t'acceuillir.
Cassandra plissa les yeux. Elle avait autrefois légèremment traumatisé son frère... Bon, peut-être pas si légèremment.
- Désolée de te redemander un service dangereux... Mais pourrais tu me loger pour la journée ?
- Pourquoi pas. Mon lit est à ta disposition. Les fenêtres et la porte on intêret à rester fermées, n'est ce pas ?
Cassandra faillit rire. C'était un peu conseillé pour éviter les éffusions de sang.
- Je suppose que tu n'es pas venue ici pour rien ?
- En effet. Tu me dois deux services, plus qu'un maintenant... Connaîtrais-tu une certaine Mildane ?


Dernière édition par Cassandra le Mer 24 Aoû - 0:28, édité 3 fois (Raison : Pas de double poste, merci ! ^^)
avatar
Cassandra
Expérimenté
Expérimenté

Messages : 151
Date d'inscription : 09/06/2011
Age : 22
Localisation : Héhé devant mon ordi :)

Fiche Technique
Nom: Cassandra de Nymidël
Race: Vampire
Classe: Rôdeur

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les rues

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum