[Event] L'entrée en scène de Maindargent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Event] L'entrée en scène de Maindargent

Message par PNJ le Mar 3 Jan - 8:08

Ardain Maindargent se leva de sa chaise et s'éloigna légèrement de son bureau jusqu'au balcon derrière celui-ci. Pensivement il contempla la cité, sa cité.

Il était temps.

De ces prochaines heures allaient découler des évènements qui allaient briser ou en tout cas sérieusement secouer l'équilibre de paix plus ou moins précaire de Shramia. Il savait ce qu'il avait à faire et surtout comment. Retournant à son bureau, le regard illuminé par cet éclat qu'on appelle "Détermination", il fit tinter une fois la cloche de son bureau. Peu après, un de ses gardes personnels se présenta devant lui.
Le dos raid et au garde à vous celui-ci lui demanda ce qu'il désirait.

- Faites mander à mon bureau tous les capitaines et officiers de la Cité Frontalière. Je les attends.
Le garde le salua du traditionnel salut militaire des gardes de la cité et sortit prestement. Le spectacle venait de commencer. Même s'il l'avait vraiment voulu, il n'aurait pu rebrousser chemin et cela lui convenait fort bien. Il s'imposa un calme mental et respira profondément en fermant un instant les yeux. Lorsqu'ils se rouvrirent, le grand général qu'il était venait de se réveiller. Pour ce qu'il s’apprêtait à faire, son esprit se devait d'être parfaitement clair et lucide, sa concentration absolue. Au moindre faux pas, sa tête tomberait. Et bien plus encore...

Il entendit quelqu'un toquer à la porte et la porte s'ouvrir.

Tous les officiers Kentans et des ses propres troupes se trouvant a la Cite Frontalière étaient réunis devant lui. Prenant son temps pour penser à ses mots et les prononcer clairement, il s'adressa à l’assemblée.
- Réunissez l'armée. La totalité des troupes. Je veux les voir devant les portes de la cité et ce dans moins de deux heures. En défilé. Exécution !
Tous à l'exception d'Ardain quittèrent la réunion selon les convenances. Le maître de la Cité Frontalière les suivit peu après et retourna dans ses quartiers.
Ceux-ci étaient spartiates, malgré son statut, une vie entière à passer en campagne était dure à oublier. Tout en repassant les étapes de son plan, il enfila avec un soin méticuleux son armure de cérémonie. Un casque aux décorations finement taillées, une imposante mais élégante cuirasse placée par-dessus une cotte de mailles, des spalières et des jambières tout aussi finement et admirablement taillées que le casque. Seule sa main gauche était nue. Mais c'était surtout sa main droite qui dérogeait à la tradition. Le gant d'argent, autant arme que protection, qu'il portait habituellement ouvertement, était dissimulé sous un gant. De soie. Un signe qui devrait passer inaperçu de la plupart de ceux auxquels il s'adresserait. Mais les plus futés ne manqueraient pas de faire le lien et de comprendre la signification de cette dérogation. Une main d'argent dans un gant de soie, le message était clair...

Moins de deux heures plus tard, installé sur une estrade qui avait été montée en vitesse, il dominait la marée impressionnante de soldats et de guerriers.

- Soldats ! De Kentans et de la Cité !
Enfin. L'instant vital.
- Il est temps.
Alors que l'incompréhension se répandait parmi l'armée, des murmures curieux s'élevaient de plus en plus fort et dont le regard confus ne le lâchait pas des yeux, il ajouta :
- Kentans !
La force de sa voix imposa un silence de mort parmi les troupes. Il laissa passer quelques instants, la tension montait rapidement, alimentée par le ton grave employé.
- Je vous demande de déposer vos armes...
Des murmures scandalisés se répandirent parmi les rangs. Voilà qui était inhabituel et très curieux. Les Kentans étaient bien évidemment les plus désemparés. Dans ses rangs qui alternaient entre soldat Kentan et de la Cite, ils n'avaient aucun repère, aucun groupe concret sur lequel s'appuyer. D'abord un par un puis en groupe, chacun commença à déposer ses armes. Il y en eut quelques uns qui rechignèrent, mais la plupart s'exécutèrent en silence, clairement confus et l'impressionnante silhouette de Maindargent qui semblait les dominer fut pour beaucoup.
En quelques cinq minutes, la totalité des soldats Kentans avaient rendu les armes.
- Kentans je vous annonce que... La Cite Frontalière change de main.
Des hurlements de protestation s'élevèrent parmi les susnommés. Maindargent était fou !
Aussitôt, il leva la main et le silence reprit sa place. Ses officiers personnels s'avancèrent. Immédiatement après les soldats de la Cite se reprirent et se tinrent prêts à parer à toute éventualité, aucun ne comprenait vraiment ce qui se déroulait sous leurs yeux sauf pour les plus malins admiraient pleinement la stratégie de Maindargent.
- Nous vous reconduirons jusqu'au plus proche lieu sous la loi d'Isinia. D'ici là coopérer, je tiens à éviter un maximum à faire couler le sang.
Ce fut suffisant et tous comprirent ce qui se passait. Ardain Maindargent prenait les pleins pouvoirs concernant la Cite Frontalière, et se coupait de l'Empire Kentan. L'absence de toute personne étrangère importante signifiait que la Cite ne changeait pas de camp. Elle devenait indépendante. Et ce, sans la moindre effusion de sang.
Il y eut un flottement dans les rangs.
Puis les Kentans se plièrent aux exigences. N'ayant pas le moindre groupe propre, leurs officiers habilement mis a l'écart, dépassés par la tournure subite des événements et dominés par la grandeur d'Ardain Maindargent. Ils n'opposèrent par la moindre résistance, secrètement et intérieurement heureux de recevoir une échappatoire sans hémoglobine.

La Cite Frontalière était à nouveau libre.



[HRP] Nota Bene : Cet event se déroule environ deux semaines après la quête pré-event "Une mission bien étrange"[/HRP]

PNJ
Légende
Légende

Messages : 8
Date d'inscription : 01/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum